real-estate-tag-line

Notre misère

La misère est une espèce de reflet sinistre de l’enfer. Mais la pauvreté nous accable du poids de l’esclavage. Sans ces chaînes la pauvreté ne serait pas la souffrance et elle perdrait peut-être tout mérite.

La rage, de la violence, cogne dur et le lecteur en ramasse plein la gueule. L’écriture au lyrisme démentiel ne ménage ni « boutade » ni « torgnole ». 
Entre une ironie qui serait inacceptable chez un Européen, une sorte d’humour « blanc » analogue à notre humour noir, et un torrent excrémentiel qui fignole le jeu de massacre, elle dénonce sans ménagement le « gâchis » d’une Afrique coincée entre l’ordinateur et le tribalisme.

Ce « gâchis » laisse pour solde de tout compte des hommes et des civilisations inanimés, exsangues, liquéfiés, d’une misère ou nous sommes les acteurs ironiques d’un monde sans coeur.

Dieu n’est pas l’auteur de vos misères. Nous en sommes les responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *