real-estate-tag-line

Criminalisation

la neutralisation et de strangulation de l’opposition existe. Aujourd’hui un peu partout en Afrique, ses partisans sont en prison pour avoir simplement manifesté. La criminalisation de l’opposition est un des aspect les plus pervers et les plus machiavéliques de la démocratie. Au nom du respect de la dignité humaine, et parce qu’on considère que les pays vivent désormais dans une sorte d’«inquiétude généralisée» On accuse toujours l’Occident qui a sa part de responsabilité mais le mal est bien plus profond il est au cœur des pays dans son propre sein. Des femmes et des hommes meurent tout les jours trahi le plus souvent par leurs propres sœurs et frères pour quelques poignets de billet sale. Je crains que demain ne soit pire qu’aujourd’hui j’espère que les peuples finiront par ouvrir les yeux. Ce que je vais écris va etre violent j’attend a des milliers d’insultes mais je l’accepte avec plaisir mais STOP les fausses excuses nous sommes nos propres esclavages. Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser chez lui. Etes-vous un tigre ? ou un chat ? Beaucoup de nos peuples pensent que, au fond, l’économie et la politique sont une machine à broyer...

Lire la suite

L’homme est un loup pour l’homme

L’homme est un loup pour l’homme L’Homme, cet être si fragile en apparence est doté d’une excellente capacité de résistance, d’adaptation et aussi de nuisance. La société de consommation évolutive, à laquelle nous appartenons, met de plus en plus en exergue la méchanceté de l’être humain. Cette société qui a tendance à favoriser l’individualisme emmène L’Homme, volontairement ou non à faire ressortir tous ses instincts bestiaux. Il est courant de nos jours de voir que l’être humain n’a plus de compassion pour ses semblables. Avec l’avènement de l’internet pour ne citer que cet exemple, porter assistance à son vis à vis est relégué au dernier plan. Il n’est pas rare de constater que L’Homme est prêt à filmer une situation de vie ou de mort qu’à porter secours. Filmer une bagarre, une noyade une torture la famine la misère etc….. est devenu primordial voire nécessaire. Aujourd’hui on parle du retour à l’esclavage : des êtres humains sont bradés par d’autres êtres humains moyennant quelques espèces sonnantes et trébuchantes. La méchanceté humaine est plus que jamais de mise. Chaque jour des femmes et des enfants souffrent des hommes sont torturés violenté physiquement ou moralement et nous regardons sans rien faire. Nous...

Lire la suite

La paix est impossible sans la justice

La paix est impossible sans la justice Le silence des uns et des autres face à l’injustice est un mal que je n’arrive pas à comprendre. Nous vivons dans un monde cruel où la justice est instrumentalisée. J’ai fais le tour de l’Afrique et grande a été ma déception de constater comment la justice est manipulée par les hommes politiques. La justice est devenue un moyen de pression et d’oppression dans un monde déjà injuste , des hommes d’états utilisent la justice corrompu pour faire du mal à ceux qui partagent pas leurs convictions et leurs idéaux. Combien d’opposants politiques croupissent dans les prisons sans assistances ? Combien de prisonniers politiques y a t-il dans chaque pays d’Afrique ? Et le mal C’est que les vrais criminels sont libres , les bandits dans les rues semant un climat d’insécurité. Pouvons nous bâtir des nations fortes sans des institutions crédibles ? Même les plus hautes instances juridiques de certains pays nagent dans la corruption validant invalidant des scrutins au gré de leurs intérêts. Nous parlons de paix , nous voulons bâtir des nations fortes et prospères alors que nous sommes incapables de dire la vérité où d’agir pour la vérité. Nous...

Lire la suite

Patience

Patience Arthur Rimbaud Aux branches claires des tilleuls Meurt un maladif hallali. Mais des chansons spirituelles Voltigent partout les groseilles. Que notre sang rie en nos veines, Voici s’enchevêtrer les vignes. Le ciel est joli comme un ange, Azur et Onde communient. Je sors ! Si un rayon me blesse, Je succomberai sur la mousse. Qu’on patiente et qu’on s’ennuie, C’est si simple !… Fi de ces peines ! Je veux que l’été dramatique Me lie à son char de fortune. Que par toi beaucoup, ô Nature, — Ah ! moins nul et moins seul ! je meure. Au lieu que les bergers, c’est drôle, Meurent à peu près par le monde. Je veux bien que les saisons m’usent. À toi, Nature ! je me rends, Et ma faim et toute ma soif ; Et, s’il te plaît, nourris, abreuve. Rien de rien ne m’illusionne ; C’est rire aux parents qu’au soleil ; Mais moi je ne veux rire à rien, Et libre soit cette infortune. Arthur Rimbaud, Poésies

Lire la suite

Souffles

Écoute plus souvent Les Choses que les Êtres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau. Écoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire Et dans l’ombre qui s’épaissit. Les Morts ne sont pas sous la Terre : Ils sont dans l’Arbre qui frémit, Ils sont dans le Bois qui gémit, Ils sont dans l’Eau qui coule, Ils sont dans l’Eau qui dort, Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule : Les Morts ne sont pas morts. Écoute plus souvent Les Choses que les Êtres La Voix du Feu s’entend, Entends la Voix de l’Eau. Écoute dans le Vent Le Buisson en sanglots : C’est le Souffle des Ancêtres morts, Qui ne sont pas partis Qui ne sont pas sous la Terre Qui ne sont pas morts. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans le Sein de la Femme, Ils sont dans l’Enfant qui vagit Et dans le Tison qui s’enflamme. Les Morts ne sont pas sous la Terre : Ils sont dans le Feu qui s’éteint, Ils sont...

Lire la suite

Chaque fois que je vois ces eaux s’enfuir dans mes yeux

Chaque fois que je vois ces eaux s’enfuir dans mes yeux. Chaque fois que je vois ces photos, je me bats tellement pour retenir mes larmes…. Ça aurait pu être mon frère, ma soeur ou quelqu’un de cher pour moi….. Combien de temps va-T-on continuer à plier nos mains ? Combien de temps vont-ils continuer à nous tuer comme ça….? Ce n’est pas le cas des armes qui tuent des gens maintenant, c’est le cas des gens qui tuent des gens…. Qu’avons-nous fait de mal ? Quelle est notre offense ? Où est-ce qu’on s’est trompé ? Qu’avons-nous fait pour mériter ce genre de traitement ? Quand est-ce devenu un crime d’être un indigène de votre propre état ??? Le petit garçon qui a été abattu aurait pu être mon fils ou votre fils….. Avez-vous imaginé la douleur éternelle que ces familles vont subir…….????? Avez-vous imaginé la cicatrice des douleurs dans le cœur de ces parents ? Pourquoi ???? Pourquoi ?????? Oh pourquoi ???? Pourquoi la sensibilité est devenue un vrai étranger pour nous ? La conscience réside-T-elle toujours dans les cœurs humains ? Ou a-T-elle fait une promenade ? Chers amis, il nous a appartient, pour dire non à...

Lire la suite

Nous sommes tous de passage

Nous sommes tous de passage Sur une terre qui n’est pas à nous C’est comme cela depuis le fond des âges Qu’on vive sur le sable ou bien des cailloux Le pauvre ou le riche s’en finiront là Il n’emportera jamais sa fortune Même s’il est tout paré de falbalas Devant la mort comme une infortune Le pauvre lui verra ses souffrances S’arrêter d’un seul coup comme par magie Son âme jamais ne sera en errance Son existence sur la terre lui aura tout pris Nous sommes tous de passage Les blancs, les noirs et tous les humains Comme un seul homme dans le convoyage Du passage de l’âme nous prendrons le train Ce train qui s’abîme sur les rails du destin Donnera à tous alors l’égalité Devant la mort seul qui nous tient la main Quand nous fermons les yeux pour l’éternité C’est la loi de la vie, on naît et puis l’on meurt Certains on besoin de beaucoup de courage Pour affronter le froid, la solitude et la peur Car ils ont oubliés que nous sommes tous de passage

Lire la suite

Quote

La dictature sous toutes ses formes doit être éradiquée du sol africain et elle le sera. Ceci dit, revenant aux réflexions/débats que nous nous faisons le devoir de partager avec nos frères, et soeurs d’Afrique et autres bonnes volontés de par le monde, nous avons été souvent approché par des amis qui nous aiment bien. Ces derniers ont attiré notre attention sur les risques que nous prenons en confrontant tous ceux qui oeuvrent pour le statu quo en Afrique. En fait, toutes les forces opposées à toute démocratisation des institutions et l’Etat de droit en Afrique. Et bien, comme on le dit: “La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse” Oui, nous craignons Dieu. Mais à l’oppose, nous ne craignons nullement les hommes et il ne s’agit pas de naïveté. Nous sommes conscients de la capacité de destruction des forces opposées aux nations et aux peuples africains mais ne confondons pas force et bestialité. Car, si tel était le cas, que dirions du Créateur de cet univers dont la toute puissance se conjugue en miséricorde et amour. Du reste sur un plan purement humain, lorsque nous célébrons ces leaders hors du commun et autres grands hommes, nous honorons la force (talent, génie, humanisme, courage, détermination patriotisme et autres) mise au service/profit de la défense de la liberté, de la paix et des peuples. Le don de soi au nom de la vérité et des générations futures pouvant aller jusqu’au sacrifice suprême. Par ailleurs, la fraternité étant l’âme de l’Afrique, nous ne perdons pas de vue la fraternité qui nous lie aux dictateurs africains. Toutefois, notre lutte pour la démocratie et l’éradication de la dictature autant que la défense des intérêts du continent demeurera sans compromis ni compromission aussi longtemps que l’Eternel nous gardera le souffle de vie.

A ces forces hostiles à l’Afrique, nous leur disons attention : l’Afrique s’éveillera